Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'ODEUR DES GARÇONS AFFAMES, Loo Hui Phang/ Frederik Peeters - B.D. adulte

LE MOT DE L’ÉDITEUR :
 
L'Ouest sauvage
Une mission à la dérive
Un type qui rôde
Des Indiens tout-puissants
Un mystère
 
Et le désir, immense, insolent.
 
*
 
Loo Hui Phang, en écrivant L'Odeur des garçons affamés (titre sublime non ?) s'est rendue compte que, ce qui l'interrogeait intimement dans le western, c’était les questions du génocide, de la colonisation, et du genre. L'auteur (plus que scénariste : Peeters lui a demandé une histoire, elle lui en a proposé 3, il a choisi celle-ci : 2 auteurs se sont rencontrés, aux univers convergents) utilise le modèle archétypal du western pour interroger les frontières, mentales & physiques & repenser ce genre ultra-codé jusqu'aux limites de nos paradoxes modernes. Pas étonnant alors de voir surgir le fantastique dans cet album qui a tout pour devenir un classique du hors-norme...
Le trait de Frederik Peeters, précis, élégant & légèrement lyrique ouvre les portes du fantastique autant qu'il renforce la surprise de son irruption ; il s'accorde à la perfection à ce jeu d'équilibre & de transgression des codes, comme il a déjà  su le faire avec le sublime Lupus pour la Science-Fiction.
Entrer dans une bande dessinée comme on enfile un vieux pull, entre chien & loup & se laisser saisir par l'étrangeté d'un univers aux multiples échos, n'est-ce pas ce qu'on demande à ce genre frontière & si riche de possibilités ?
 
Nathalie

Les commentaires sont fermés.