Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un livre à lire pendant les vacances...

Un livre délicieux à lire au coin du feu, avec un chocolat chaud d'une main, de l'autre le roman, en écoutant la neige tomber... 

Bonjour,

 

Je m'appelle Mélite et je suis en stage d'observation à la médiathèque Félix Trochu de Guer. Je vais vous présenter un de mes coups de cœur littéraires du moment : Toute la lumière que nous ne pouvons voir, d'Anthony Doerr. 

Ce livre captivant raconte l'histoire d'une jeune aveugle, Marie-Laure, à St Malo, et en parallèle, celle de Werner, un jeune orphelin allemand, réellement doué pour les transmissions électromagnétiques, pendant l'Occupation. 

La plume de l'auteur, à la fois subtile et profonde, nous entraîne vers deux lieux différents: St Malo, petite ville bretonne au grand port et, à 500 kilomètres de Paris, dans un orphelinat en briques rouges. Deux vies, deux destins, deux univers en parallèle, complètement différents, et pourtant, pour tous les deux, la guerre les sépare de leur espace de confort, de leur unique foyer et les prive d'amour et de tendresse. Cette guerre, extrêmement brutale dans cette oeuvre, change leur destin à tout jamais, brisant ainsi leurs rêves enfantins. A travers ces écrits, on voit qu'il n'y a pas que les adultes qui souffrent de ce conflit: les enfants, eux, sont martyrisés par celui-ci. La guerre leur a brisé leur enfance. La guerre leur a volé leur enfance. A jamais.

Ce roman est une vraie perle, qui n'existe que dans les recoins secrets des bibliothèques. 

A dévorer le plus rapidement possible. 

Mélite 

Écrire un commentaire

Optionnel