Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

L'actualité de la médiathèque de Guer

  • L'apozistoire (la pause histoires)

    Prochain rendez-vous de l'apozistoire

    mercredi 22 mars à 16h avec pour thème : "Brr... Glagla !!" 

    Cette animation est gratuite, ouverte à tous les enfants âgés de 4 à 9 ans, abonnés ou non à la médiathèque. 

    Les moments de lecture permettent aux enfants (et aux adultes) de se poser, se détendre, rêver, imaginer..., alors rejoignez-nous ! 

     

    Sabrin@

  • Atelier "Film d'animation"

    Mardi dernier, un groupe d'enfants des "Ticket Sport" s'est essayé à la réalisation d'un film d'animation en papier découpé.

    Chaque groupe a imaginé une petite histoire sur le thème de l'hiver avec des personnages articulés et des éléments de décor mis à leur disposition.

    Des ciseaux, du papier, une tablette, le logiciel Windows Movie Maker et voici le résultat !

     

     

  • La musique d'Héloïse

          Bonjour !

    Je m'appelle Héloïse et je suis en stage d'observation à la médiathèque de Guer. J'y ai découvert de nombreuses activités, et j'ai également pu créer une playlist de musiques sur Deezer. Si vous souhaitez l'écouter, il vous suffit de cliquer sur le lien suivant:

     http://www.deezer.com/playlist/2796709544.

          Bonne écoute !

  • LECTURES A HAUTE VOIX - Premières amours

    Nos lectures hors-les-murs de l'hiver n'auront lieu ni dehors, évidemment, ni chez l'habitant qui se trouve trop souvent grippé en cette saison...

    mais... entre-les-murs, c'est-à-dire à la médiathèque & seront donc à cette occasion ouvertes à toutes & tous, adultes. 

    Comme nous tenons à préserver le côté intime de ces séances, le nombre de places sera limité (sur inscription, par téléphone ou en venant nous voir aux heures habituelles d'ouverture).

    Ce sera donc :

    Jeudi 16 février 2017

    de 14h30 à 16h30

    à la médiathèque

    sur le thème des 

    PREMIÈRES AMOURS

    bon, de l'amour quoi

    puisque comme dit Barbara

    "à chaque fois, à chaque fois,
    chaque fois qu'on aime d'amour

    [on se dit que]

    c'est la première fois,
    comme à chaque fois" !

    Nathalie

  • Festival "Zef et Mer"

    Le festival "Zef et Mer" vous donne rendez-vous le 28 janvier. 

    L'occasion de rencontrer les artistes, de découvrir la création et les nouveautés de la musique bretonne !

    Au programme à Guer, des animations pour le jeune public, des expositions, des extraits de nouveaux spectacles et un fest-noz.

     

    • A la médiathèque, de 10h à 17h : spectacles pour le jeune public

    A 10h ; 11h et 16h : Monsieur Léo : "Le bonheur petra 'zo" qui s'adresse aux enfants à partir de 18 mois

    A 10h30 ; 11h30 et 15h30 : Caroline Sire et la compagnie « Concert d'histoires » à partir de 7-8 ans

    A 12h et 16h30 : duo des Ours du Scorff, à partir de la maternelle

     

    Ces séances seront gratuites

     

    L’après-midi à la salle « La Gare » de 14h à 18h :

    8 formations musicales vont se succéder pour présenter leur création. Des éphémères de 20 mn que l’on pourra également écouter en direct sur Timbre FM.

    Vous pourrez entendre le groupe Fleuves (à 14h) ; Le duo Gurvan Liard et Maude Madec (à 14h30) ; Le Bour-Bodros (à 15h) ; Soïg Sibéril (à 15h30) ; Morwenn Le Normand et Ronan Pinc (à 16h30) ; le Duo Tchaïd (à 17h) ; Silabenn (à 17h30) et EOG (à 18h)

    Entrée gratuite

     

    Le soir à la salle « La Gare » à partir de 21h,  un Fest-noz animé par :

    - Le trio Bouthillier, James et Laridon

    - Morwenn Le Normand et Ronan Pinc

    - Et le groupe Ossian

    Entrée : 6 euros

     

    En parallèle, vous pourrez visiter deux expositions :

    Du 17 janvier au 10 février, au Centre culturel Le Belvédère : une exposition de peintures d’Adelyne Neveux

    Du 24 janvier au 11 février, à la Médiathèque de Guer : une exposition d’œuvres de Joël Moutel

    Musique, danse, spectacles... Il y en aura pour tous les âges et pour tous les goûts. Un bon moyen d’égayer l’hiver et de commencer cette nouvelle année ! 

    En écoute ci-dessous, quelques-uns des artistes présents le 28 janvier. Retrouvez également une sélection musicale sur la plateforme 1D touch. Renseignez-vous auprès de la médiathèque pour créer votre compte d’accès.

                                                      

     

  • BONNE ANNÉE CHALOUPÉE !

    "Vous avez trouvé ce que vous cherchiez ? demanda le bibliothécaire, comme il s'en allait.
    - Oui, monsieur, répondit-il. C'est une fameuse bibliothèque que vous avez là.
    L'homme acquiesça.
    - Nous serons toujours heureux de vous accueillir. Vous êtes marin ?
    - Oui, monsieur. Et je reviendrai.
    Ça alors, comment a-t-il pu deviner ? se demanda-t-il en descendant l'escalier.
    Et, dans la rue, le long du premier pâté de maisons, il s'appliqua à marcher droit, en se tenant raide comme un piquet jusqu'à ce que, la rêverie le reprenant, son pas chaloupé de matelot lui revînt tout naturellement."
    Martin Eden, Jack London, Phébus "Libretto", p.57.

    La médiathèque vous souhaite ses meilleurs vœux, des rêves hauts, le regard clair, la démarche chaloupée & se fait une joie de pouvoir accueillir encore & toujours tous les Martin Eden de la terre... & tou-te-s les autres humain-e-s aussi

    Nathalie

  • 76 CLOCHARDS CELESTES OU PRESQUE, Thomas Viniau - littérature adulte

    La quatrième de couverture dit :

    Le clochard céleste ne dort pas sous la cloche du ciel, il dort dans le ciel, directement. Il dort, mange, boit, chie du ciel, mais il sent toujours la bête, ce mélange d'étoiles et de boue. Ces textes constituent une galerie de sales types, de déglingués et d'allumés, de borderline et bords de route. Des types à qui je ne confierais pas mes enfants mais qui ont plus d'une fois recueilli mon cœur malade derrière les ongles noirs de leurs mots, de leurs musiques, de leurs arts. Des hommes qui, en tombant, ont fait du bien aux autres. Des femmes qui ont sculpté, dans les sucs abjects de l'humanité, les doudous de nos petites nuits tristes. Ils n'ont pas renoncé. Ils n'ont la plupart du temps pas eu trop de chance non plus. Ils ont bringuebalé, sublimes et admirables, crevards dégénérés jusqu'à nos yeux blessés. Ils étaient peut-être malades, mais ce sont eux qui nous ont soignés de beauté, la vraie, la pure, celle qui ne renonce à aucune réalité.

    *

    Rimbaud tendait des chaînes d'or d'étoile à étoile & dansait, Thomas Vinau accroche ses clochards de prédilection sur la page comme autant de lampions dans nos nuits & l'on danse. On est contents  de lire le portrait tout personnel, hyper elliptique & percutant de certains très connus, contents de voir que d'autres secrètement adorés n'ont pas été oubliés, contents d'en découvrir plein : la nuit n'a pas fini de s'éclairer, des frères, des sœurs (si peu pourtant, attendez, je compte, 4, la clochardisation, céleste ou non serait-elle un penchant plutôt masculin ?) de survie, de fatigue & d'illuminations.

    Un livre à picorer donc, un livre qui ouvre la porte à d'autres livres mais pas que : si les écrivains sont présents, on trouve beaucoup de musiciens dans ce dictionnaire troué, de Chet Baker à Robert Wyatt en passant par Karen Dalton.

    *

    Chet Baker justement : "Il faut écouter la douceur avec laquelle cet homme a brûlé." (p.36)

    Ou : " Robert Walser est un promeneur céleste. C'est un aventurier du minuscule. Un explorateur de l'évanescent. Après ses études, Robert Walser a tenté quelques métiers (domestique, employé, secrétaire), mais dès ses premiers succès littéraires d'estime, il cessa de travailler pour se consacrer à ses trois passions : écrire, marcher & disparaître." (p.180)

    Ou encore : "Dado travaille les pierres à l'intérieur des ventres, & les ventres à l'intérieur des pierres. Il se rapproche du graffiti en peignant les murs de son moulin, d'un vieux blockhaus ou d'une ancienne léproserie. Il dit du mot oeuvre qu'il est ridicule & prétentieux, & que son seul travail est d'aller chercher son petit-fils à l'école." (p.67)

    *

    http://www.castorastral.com/livre/76-clochards-celestes-presque/ 

    http://mediathequedeguer.opac3d.fr/search.php?action=Basket&method=admin_view_html&pid=5505

    Nathalie