01 septembre 2014

L'heure des histoires

On reprend nos rendez-vous mensuels, alors à vos agendas !!

L'apozistoire aura lieu le mercredi 10 septembre à 15h30 

avec des histoires sur "LA NUIT".

Cette animation est gratuite et ouverte à tous les enfants de 4 à 9 ans.

N'hésitez pas à nous rejoindre !

Sabrin@

arbes.jpg

29 août 2014

Exposition prolongée

Avis à tous ceux qui n'ont pas eu de venir voir l'exposition "Comme en '14" cet été à la médiathèque : elle se prolonge jusqu'au 10 septembre !

20140729_134404.jpg20140729_134722.jpg

 

 Mercredi 10 septembre, de 14h00 à 16h00, Albert Cheval sera sur place pour commenter les objets de sa collection : explications et anecdotes diverses vous permettront d'aborder ce moment d'histoire et vous plongeront dans le quotidien des poilus et de leurs familles, "comme en '14". (entrée libre)

 

 

FLG.

 

28 août 2014

Chaque 1er mardi du mois : LE KIOSQUE

Le kiosque reprend ses activités dès la semaine prochaine !

become someone else.png

Cette année, le kiosque aura lieu chaque premier mardi du mois, de 15h00 à 16h30 (environ). Pour discuter autour des livres, des films, de la musique... ce rendez-vous est un moment d'échange convivial et ouvert à tous. N'hésitez pas à nous rejoindre dès mardi 02 septembre à 15h00

2014 affiche semestre2.pdf

14:51 Publié dans Kiosque | Lien permanent | Commentaires (0)

27 août 2014

LA MAISON DES BOIS, Maurice Pialat - DVD

la maison des bois.jpg

Cliquez sur l'image!

 « Avec La Maison des bois, on m'a forcé à regarder les autres, et je me suis rendu compte avec plaisir que j'en étais capable et, même, que je préférais observer autrui que moi-même. Cette nouvelle faculté ma rempli de joie. »

Maurice Pialat

 

Dans le prolongement de l'exposition sur la guerre de 14-18 venez découvrir la série télévisée de Maurice Pialat, La Maison des bois, petit bijou méconnu de 1971 qui a donc suivi son premier long métrage L'enfance nue et reprend ce thème de l'enfance abandonnée au travers de l'histoire d'un garde-forestier et de sa femme hébergeant des petits parisiens pendant que leur pères sont au front et que leurs mères travaillent ou ont pris la poudre d'escampette...

On n'y voit pas les tranchées et Pialat trouve son bonheur, on le sent, à pouvoir étirer les scènes comme il aime à le faire pour filmer ce qui d'habitude n'apparaît jamais à l'écran : le moment de rupture, la faille, l'ennui, le sentiment que l'on voudrait cacher. Pour le reste, la tendresse et le rugueux se conjugent comme jamais, comme toujours chez ce cinéaste exigeant.

Une série tous publics au regard original.

 

maison des bois.jpg

 

Nathalie

26 août 2014

NUITS SANS SOMMEIL, Elizabeth Hardwick - livre adulte

nuits sans sommeil.jpg

ou la méditation fragmentée d'une vie

Présentation de l'éditeur

Entre fiction et réalité, passé et présent, Elizabeth Hardwick retrace et romance sa propre existence dans cette fresque pointilliste qui recrée pour nous l'univers intellectuel de la côte est des États-Unis de 1940 à 1970. Les souvenirs émergent au fil de la plume et racontent une vie de voyages, de lectures et de rencontres. Ces réminiscences sont notamment l'occasion de portraits sensibles et profonds, de Josette et Ida, ses femmes de ménage, jusqu'à l'inoubliable Billie Holiday. Préoccupée particulièrement par le « tourment des relations personnelles », elle nous entraîne au plus près de l'intime.

Nuits sans sommeil frappe par sa sensibilité à la fois éclatante et douloureuse, par la beauté du style d'une auteure encore trop mal connue en France.

Joan Didion, auteure de la préface :

"[...] nous est offerte l'observation précise d'inconnus rencontrés en chemin, l'étude minutieuse de leurs rituels. Il s'agit de vignettes, d'évocations, d'histoires apparemment décousues."

Extrait :

(La narratrice rend une visite à Billie Holiday dans une rue de Harlem) " Lady Day est un peu en retard. Elle travaille trop. Grognements et toux en provenance de la chambre. Dans la lumière voilée d'abat-jour pêche, on distinguait le rose blafard d'un divan défoncé. Un coquillage gardant l'empreinte nacrée d'un crustacé, rempli de mégots. Un bas de soie sur le plancher. Et le tourne-disque, encore et encore, diffusant l'éclatant soutien de son chant. Fumée, parfum et quelque part un cœur qui bat." (p.55)

Nathalie

13 août 2014

FERMETURE EXCEPTIONNELLE LE SAMEDI 16 AOÛT

La médiathèque sera fermée exceptionnellement 

le samedi 16 août 2014.

Merci de votre compréhension et très bon week-end à tous!

road closed.jpg

06 août 2014

AUGUST, Christa Wolf - livre adulte

Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez sur l'image!

august.jpg

Un très court et ultime texte, écrit en guise de cadeau à son époux pour sceller 60 ans de mariage et tout en jeu de miroirs, forme de dénuement sous le déguisement qui est peut-être la seule façon de rendre compte d'une vie complexe bousculée par l'histoire : Christa Wolf imagine August, chauffeur de car allemand à la veille de sa retraite se remémorant en ce dernier jour de travail l'enfant de huit ans qu'il était au lendemain de la guerre, seul au monde et tombant littéralement amoureux de Lilo, 17 ans (alias Christa Wolf!) au château/sanatorium où tous deux se font soigner de la tuberculose. Récit autobiographique donc mais où la jeune Lilo/Christa est perçue par le jeune August, lui-même convoqué par le vieil August dont l'auteur imagine la couleur des souvenirs à la lumière de ses propres souvenirs et des quelques lettres qu'August lui écrivit après l'épisode du sanatorium, quand leurs chemins ont bifurqués. C'est plus clair comme ça ?!

Cinquante pages écrites d'une traite pour saisir le noyau dur qui relie les temps, à savoir le rapprochement des êtres et l'amour comme forme de survie, écrites dans une langue étrangement détachée aussi, et étrangement saisissante...

 

traduit de l'allemand par Alain Lance et Renate Lance-Otterbein , Christian Bourgois éditeur, 2014.

 

Nathalie

02 août 2014

Charlie Chaplin

Mardi 29 juillet, dix jeunes des "Ticket Sport", ont participé à un atelier "film d'animation".

Chaque groupe a imaginé une histoire à partir du personnage de Charlot.

De l'imagination, de la patience, de la minutie et voici "Les aventures de Charlot"

 

 

                                                                                             Christelle

29 juillet 2014

"Comme en '14" : exposition du 29 juillet au 28 août, à la médiathèque

Jusqu'au 28 août, à la médiathèque, faites un bond de cent ans dans le passé et retrouvez-vous en 1914 : constituée d'objets authentiques (affiches, journaux d'époques, cartes postales anciennes et objets du quotidien des poilus dans les tranchées), la collection* de M. Cheval témoigne de cette époque. 

20140729_134714.jpg

"La mobilisation française de 1914 est l'ensemble des opérations au tout début de la Première Guerre mondiale qui permet de mettre l'armée et la marine françaises sur le pied de guerre, avec notamment le rappel théorique sous les drapeaux de tous les Français aptes au service militaire. Planifiée de longue date, l'affectation de chaque homme était prévue selon son âge et sa résidence.20140729_134700.jpg

Déclenchée en réaction aux mesures équivalentes prises par l'Allemagne, la mobilisation française s'est déroulée en 17 jours, du 2 au 18 août 1914, comprenant le transport, l'habillement, l'équipement et l'armement de plus de trois millions d'hommes dans tous les territoires français, essentiellement en métropole mais aussi dans certaines colonies, puis leur acheminement par voie ferrée essentiellement vers lafrontière franco-allemande de l'époque." (article extrait de Wikipédia)

*A la médiathèque,présentation d'une sélection d'objets, infime partie d'une collection qui compte plusieurs milliers de pièces !

Pour compléter l'exposition, retrouvez de nombreux documents en ligne : 

le portail du centenaire 14-18 : http://centenaire.org/fr

sur le site de la Bnf : http://expositions.bnf.fr/guerre14/index.htm

FLG.

26 juillet 2014

RYTHMES 1 & 2 - POEMES, Charles Reznikoff - poésie

Reznikoff_rythmes.jpg

Nous venons de recevoir à la médiathèque quelques titres du catalogue des petites (mais costaudes!) éditions genèvoises Héros-limite, dont la réédition de la poésie de Charles Reznikoff. Son nom ne vous dit rien ? Alors cliquez sur l'image pour lire la présentation de l'éditeur! Et voici quelques extraits :

 

15

Sa bonté est pareille au soleil

filtrant à travers l'arbre au crépuscule.

 

Son indulgence est pareille au soleil,

perçant la brume sur l'étendue marine.

 

16 

Les doigts de tes pensées

modèlent ton visage

sans relâche.

 

Les vaguelettes de tes pensées

baignent ton visage,

l'embellissent.

 

(Rythmes, 1918)

 

4

Le colporteur qui va d'échoppe en échoppe

s'est assis sur des marches, dans un couloir obscur ;

un panier de pommes sur ses genoux, il en respire l'odeur.

 

21

Prononçant sans fin des paroles semblables à des bulles d'argent,

nous avançons sous la pluie au crépuscule.

 

A présent assombri, le ciel emprunte aux réverbères une nuance rougeâtre ;

des flaques triangulaires se forment dans les fissures carrées du macadam,

clapotantes sous la pluie.

 

(Poèmes, 1920)

 

N. B. : les vers en version originale (c'est-à-dire en anglais) vous sont proposés en regard.

Aux mêmes éditions, venez trouver également