Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Expositions/Animations

  • HISTOIRES SANS PAROLES

    Histoire sans paroles : vous souvenez-vous (je parle à celles & ceux qui furent enfants dans les années 70...) de cette émission de télévision programmée le dimanche soir vers 17 heures & qui présentait une sélection de films burlesques en noir et blanc de l'époque héroïque du cinéma muet ? Son générique me remet immédiatement dans l'ambiance douillette des soirées d'hiver, entre le bain & le souper, nuit tombée, pyjama rayé & rires assurés (oui, je suis d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître).

    https://www.dailymotion.com/video/x3engx

    Mais ce n'est pas ce souvenir qui a fait naître l'idée de cette nouvelle sélection thématique. Pour tout dire, je ne sais pas bien ce qui provoqua l'étincelle. L'idée de départ était de mettre en avant les bandes dessinées muettes. & puis j'ai élargi le concept aux albums pour enfants & aux cinéma. Par contre, je sais à quelle oeuvre j'ai immédiatement pensé : la magnifique B. D.  de Shaun Tan, Là où vont les pères, qui voit un père de famille quitter les siens & sa ville où la menace rôde & partir seul, en éclaireur, à la recherche d’un  lieu où vivre en paix. De l’autre côté des mers, dans la mégalopole où il débarque, rien ne fait sens, tout fait obstacle & en premier lieu la langue. L’expérience de lecture sans texte  suit comme une  ombre celle de cet émigré universel pour une plongée en apnée dans l’inconnu & l’incertain des destinées en fuite...

    Bon, mais des histoires sans paroles, pour quoi faire ?

    Et bien...

    Pour lire avant de savoir lire.

    Pour lire même si on ne sait pas lire ou pas dans la langue des livres qu’on a sous la main.

    Pour apprendre à lire les images. Retrouver le temps de l’apprentissage, la concentration, l’immersion totale qu’il implique.

    Pour se reposer des mots. Ne pas en rajouter. Se sentir plus libre de se raconter l’histoire proposée.

    Pour éprouver au maximum le pouvoir de l’image. De suites d’images dans le cadre d’une page, d’un livre, d’images en mouvement sur une toile ou un écran.

    Pour mieux dire les émotions, le difficile à exprimer, l’impalpable.

    Pour aller à l’essentiel, au plus profond. Dans ce langage universel (pour les voyants s’entend), retrouver la part commune. Voyez la dernière scène des Lumières de la ville de Chaplin. Bien sûr quelques intertitres sont là pour nous guider : la jeune femme, hilare face à un Charlot miteux qui vient de la reconnaître & s’immobilise, tétanisé par l’émotion : « J’ai fait une conquête », puis, 1 minute 30 plus tard, le « Vous ? » de la reconnaissance quand elle prend la main du vagabond pour y déposer une pièce, retrouvant alors ses sens d’ancienne aveugle, enfin le « Vous voyez clair maintenant ? » d’un Charlot gêné, doigt à la bouche, ému & le « Oui, maintenant, je vois clair. » lourd de sens de la jeune fleuriste. Chaplin est un malin. En pleine possession de l’art du « muet », il nous offre la scène peut-être la plus émouvante du cinématographe tout en montrant combien la vue est un sens trompeur, comme l’image peut servir les apparences & la duplicité, capable du pire comme du meilleur.

    Des films d’avant le « parlant » donc, muets par nécessité mais qui ont su porter à son degré d’incandescence le pouvoir de l’image en mouvement & d’autres plus récents qui ont eu envie de retrouver ce pouvoir-là, des films d’animation, des albums, des bandes dessinées pour jeunes enfants & pour les grands.

    Des films, des livres à partager pour raconter à l’autre sa version de l’histoire, à regarder seul dans le silence pour mieux éprouver la puissance suggestive des images ou encore en musique, autre langage universel capable de court-circuiter notre entendement pour pénétrer sans filtre nos émotions & proposer une vision inédite.

    A vous de voir. A vous de regarder.

    A la médiathèque ou sur le catalogue, .

     Nathalie

     

     

     

  • OYEZ, OYEZ, APPEL A CONTRIBUTION !

    La médiathèque récolte pour sa Rêve-partie/ Nuit de la lecture (le samedi 20 janvier) des textes courts destinés à être lus, de façon anonyme, au cours de cette soirée : "Dites-nous en quelques lignes ce que les livres ou la lecture représentent pour vous."
    Une urne vous attend à la médiathèque pour recevoir vos mots mais vous pouvez aussi répondre en commentaires ici ou sur notre page Facebook.

    Il reste neuf jours...

     Nathalie

     

  • MARIA ET MOI, Maria Gallardo & Miguel Gallardo - B. D. pour adultes

     María, douze ans, habite chez sa mère et passe, de temps en temps, une petite semaine de vacances avec Miguel, son papa, dans un village touristique aux îles Canaries fréquenté par des touristes allemands. Pendant ces courts séjours, María et Miguel discutent, dressent des listes de personnes, mangent comme des ogres et se tordent de rire… car María a un sourire contagieux, un sens de l’humour spécial et est autiste.

    Le dessinateur a décliné ses aventures du quotidien avec sa fille dans un court-métrage à découvrir là : Le Voyage de Maria.

    Retrouvez la présentation de l'éditeur français  & les références de l'exemplaire de la médiathèque ici.

    Nathalie

  • "Des lettres pour des maux"

    Dans le cadre de l'événement culturel "Ap'Art - Un autre regard sur l'autisme" programmé par la ville en soutien à l’association "Parlons-en"qui œuvre pour l’ouverture à Guer d’un Centre d’accueil pour jeunes adultes autistes,

    venez découvrir en ce moment à la médiathèque l'exposition  

    "Des lettres pour des maux mots..." 

    prêtée par l’IME de Bel Air à Languédias (22).

    Sept adolescent.e.s de l'institut ont créé à partir  de discussions autour de la maladie épileptique & des émotions : jeux de lettres, tableaux, poèmes.

    Ce sera l'occasion de consulter notre sélection de documents  (essais, romans, bandes dessinées, albums, DVD) sur le thème de l'autisme &/ou de les emprunter. La liste complète est visible sur notre catalogue en ligne  là...

    Nathalie

  • SCIENCE-FICTION A L'HONNEUR

    Noël approche : vous allez pouvoir commencer à remplir la hotte du père Noël...  avec la trilogie Yggdrasil de Myriam Caillonneau.

    Lire la suite

  • ALGORITHME ÉPONYME & autres textes, Babouillec - Poésie

    "J'appartiens à une espèce en voie d'apparition".

    Lire la suite

  • SAUVAGE

    Une sélection de documents visibles tout l'automne à la médiathèque, à déguster sur place ou à emporter, pour les abonnés...

    Lire la suite

  • Et toi, tu dors où?

    Ce sera le thème de l'apozistoire du mercredi 18 octobre. 

    La sieste finie, les yeux bien ouverts, incontestablement plus efficace pour voir les illustrations des albums que nous aurons, Nathalie et moi,  le plaisir de vous lire.

    Souvenez-vous, l'horaire a changé... Rendez-vous à la médiathèque, début des lectures à 15 h 30.

    Et pour encore mieux vous accueillir, merci de penser à vous inscrire par téléphone au 02.97.22.04.63 ou à l'accueil.

    A mercredi prochain

    Sophie

  • C'est aussi la rentrée de l'Apozistoire

    L'apozistoire, vous connaissez bien sûr, moment privilégié de lecture et partage d'albums pour les enfants de 4 à 9 ans avec leurs parents, grands-parents, nounous, doudous... 

    Pour cette rentrée, le mercredi 27 septembre à 15h30,  la médiathèque vous propose une séance particulière, l'apozistoire sera numérique. Mais encore?... me direz-vous.

    A partir de l'application La grande histoire d'un petit trait vous pourrez voir se dérouler la vie d'un petit garçon et aider son ami, un trait de crayon, à se manifester à l'écran.

    Pour rappel, l'animation est gratuite et accessible sur simple inscription à l'accueil de la médiathèque ou par téléphone au 02.97.22.04.63

    Sophie