Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Livre (secteur adultes) - Page 5

  • La Sélection du kiosque

    aigles foudroyés.jpgLes aigles foudroyés : la fin des Romanov, des Habsbourg et des Hohenzollern / Frédéric Mitterrand

    L'histoire chaotique de l'Europe du XXe siècle à travers la chute brutale et simultanée des dynasties Romanov, Habsbourg, Hohenzollern : la saga de trois familles mêlant Nicolas II, François-Joseph, Charles et Zita, Guillaume II et leurs alliés, leurs adversaires, leurs amours.

     

     

    L'écrivain national / Serge Joncourjoncour.jpg

    En résidence d'auteur à Donzières, dans le centre de la France, un écrivain apprend la disparition d'un vieux maraîcher. Un couple de jeunes, Aurélik et Dora, est soupçonné de l'avoir assassiné. Fasciné par Dora, l'écrivain va sillonner la région à la recherche de pistes susceptibles de faire la lumière sur cette affaire.

     

     

    dumas.jpgLe Comte de Monte-Cristo /Alexandre Dumas.

    1815. Accusé de bonapartisme, Edmond Dantès est emprisonné au château d'If, victime de deux rivaux, Fernand et Danglars, et de Villefort, un magistrat ambitieux. Grâce à l'amitié de l'abbé Faria, il s'évade et peut alors assouvir sa vengeance.

     

     

    L’Ile des oubliés/ Victoria Hislop.hislop.jpg

    A la recherche de son histoire familiale, Alexis, jeune Anglaise, se rend en Crète dans le village natal de sa mère. Elle apprend que son arrière-grand-mère est morte à Spinalonga, une colonie de lépreux proche du village et décide de percer le secret de ses ancêtres et de découvrir les raisons pour lesquelles sa mère a rompu avec son passé. Premier roman.

     

     

    frain.jpgLes naufragés de l'île Tromelin / Irène Frain.

    1761. Un navire français s'échoue sur une île. A son bord, cent soixante esclaves. Les marins refusent d'aider un officier à construire une chaloupe. Ce sont les esclaves qui la fabriquent. Mais au moment du départ, ils ne sont pas embarqués. Quinze ans plus tard, apprenant ce forfait, des hommes viennent secourir les huit derniers survivants. Grand prix Palatine du roman historique 2009.

     

     

    Solo / William Boyd.boyd.jpg

    1969. James Bond, qui vient de fêter ses 45 ans, est envoyé dans un petit pays d'Afrique occidentale où un important conflit sévit, lié à l'énorme réserve de pétrole.

     

     

     

     

    le claire.jpg

    Histoire de Guer / Abbé Le Claire.

    La paroisse de Guer fut autrefois très importante : entourée de châteaux et protégée par de puissants seigneurs, elle fut, entre autres, le siège de la chouannerie pendant la Révolution.
    Toute l'histoire de Guer, depuis ses origines gallo-romaines jusqu'au XIXe siècle, est relatée dans l'ouvrage de l'abbé Le Claire, « L'Ancienne paroisse de Guer », publié en 1915.
    On y découvre les vestiges gallo-romains de Saint-Etienne : ce prieuré fut fondé en effet en 1140 sur un camp romain; sur le chemin de La Voltais à Monteneuf, des tombelles furent mises à jour.
    L'auteur fait revivre les seigneuries de Raoul Pillet au XIIIe siècle, de Jean le Bastard, de l'Abbaye ; le nom de cette dernière fut donnée à cette importante famille en 1280, issue de la seigneurie élevée au XIe siècle sur les ruines du monastère Saint-Guerval. Au XVIIesiècle, le propriétaire des châtellenies de Peillac, de Brambéat et de la Lohière, fit construire le château de Coëtbo pour en faire le siège de la châtellenie de Guer.
    On assiste aux troubles de la Ligue de 1585 à 1597, à la révolte du papier timbré en 1673, à celle du tabac en 1675 qui ancra dans les mémoires la peur des « bonnets rouges ».
    Enfin, Guer fut le quartier général des chouans, dont le chef, le comte de Puisaye, s'établit à Caesbo.
    Tous les détails que renferme ce ouvrage seront incontestablement appréciés par les amateurs d'histoire locale.

     

    Pas encore à la médiathèque (mais prochainement disponibles…) :

     

    simmonds.jpgLiterary life : scènes de la vie littéraire / Posy Simmonds.

    Recueil de dessins humoristiques parus dans The Guardian review, croquant le monde littéraire : éditeurs, écrivains, critiques et poseurs.

     

     

     

     

    Ne lâche pas ma main / Michel Bussi.bussi.jpg

    Martial Bellion est en vacances avec sa femme et leur petite fille de 6 ans à La Réunion. Soudain, après une dispute, l'épouse disparaît de l'hôtel et reste introuvable. De témoin, Martial devient le suspect numéro 1. Il décide de prendre la fuite avec leur fille pour sauver celles qu'il aime plus que tout et ressusciter les fantômes de sa première vie.

     

     

    Et pour le cinéma, les participants du kiosque recommandent :

     magic.jpg

    samba.jpg

    Le kiosque se poursuit sur ce blog : n'hésitez pas à commenter la sélection
    Retenez également la date du prochain rendez-vous : Mardi 06 Janvier 2015, à 15h00. (Gratuit. Ouvert à tous).
  • Sélection (Août-Septembre 2014)

    Si vous êtes "en panne d'idées" de lectures, fiez-vous à notre sélection :

    201408-09 sélection adultes dépliant.pdf

     

    Et bien sûr, sur nos étagères, un plus large choix à découvrir...

     

     FLG.

  • POURQUOI REGARDER LES ANIMAUX ? de John Berger - livre adulte

    9782940358700,0-1206022.jpg

    Si aujourd’hui nous n’observons plus les animaux, eux n’ont pas cessé de le faire. Ils nous regardent car nous avons, depuis la nuit des temps, vécu en leur compagnie. Ils ont nourri nos rêves, habité nos légendes et donné un sens à nos origines. Ils portent à la fois notre différence et la trace de ce que nous croyons avoir perdu. Pourquoi regarder les animaux?  réunit des écrits rédigés entre 1971 et 2009. Dans ces différents essais, récits et poèmes, l’auteur interroge et réactive la relation entre l’homme et l’animal. Un lien qui au fil de l’histoire se voit transformé par les nouveaux rapports de production du XXe, réduisant l’animal à l’état de bête avant d’en faire un simple produit de consommation. Dans une prose libre et érudite, John Berger nous rappelle les multiples fonctions – magiques, divinatoires et sacrificielles – de la figure animale, mais aussi sa force évocatrice, tout comme le vol de cette hirondelle venue surprendre le poète.

    *

    Avec leur vie parallèle, les animaux offrent à l'homme une compagnie qui n'a rien à voir avec celle que peut lui offrir un autre homme. Rien à voir, parce que cette compagnie répond à la solitude de l'homme en tant qu'espèce.

    (p.24)

    Que nous trouvions beau un cristal ou un coquelicot signifie que nous sommes moins seuls, que nous sommes plus profondément insérés dans l'existence que le cours d'une seule vie pourrait nous le faire penser [...] ; sa forme, perçue en tant que telle, devient un message que l'on reçoit, mais qu'on ne peut traduire parce que, en elle, tout est instantané. L'espace d'un instant, l'énergie de notre perception devient inséparable de l'énergie de la création.

    (p.84)

    *

    Après les poèmes de Charles Reznikoff, un autre titre des éditions Héros-Limite.

    Nathalie

  • NUITS SANS SOMMEIL, Elizabeth Hardwick - livre adulte

    nuits sans sommeil.jpg

    ou la méditation fragmentée d'une vie

    Présentation de l'éditeur

    Entre fiction et réalité, passé et présent, Elizabeth Hardwick retrace et romance sa propre existence dans cette fresque pointilliste qui recrée pour nous l'univers intellectuel de la côte est des États-Unis de 1940 à 1970. Les souvenirs émergent au fil de la plume et racontent une vie de voyages, de lectures et de rencontres. Ces réminiscences sont notamment l'occasion de portraits sensibles et profonds, de Josette et Ida, ses femmes de ménage, jusqu'à l'inoubliable Billie Holiday. Préoccupée particulièrement par le « tourment des relations personnelles », elle nous entraîne au plus près de l'intime.

    Nuits sans sommeil frappe par sa sensibilité à la fois éclatante et douloureuse, par la beauté du style d'une auteure encore trop mal connue en France.

    Joan Didion, auteure de la préface :

    "[...] nous est offerte l'observation précise d'inconnus rencontrés en chemin, l'étude minutieuse de leurs rituels. Il s'agit de vignettes, d'évocations, d'histoires apparemment décousues."

    Extrait :

    (La narratrice rend une visite à Billie Holiday dans une rue de Harlem) " Lady Day est un peu en retard. Elle travaille trop. Grognements et toux en provenance de la chambre. Dans la lumière voilée d'abat-jour pêche, on distinguait le rose blafard d'un divan défoncé. Un coquillage gardant l'empreinte nacrée d'un crustacé, rempli de mégots. Un bas de soie sur le plancher. Et le tourne-disque, encore et encore, diffusant l'éclatant soutien de son chant. Fumée, parfum et quelque part un cœur qui bat." (p.55)

    Nathalie

  • AUGUST, Christa Wolf - livre adulte

    Pour en savoir plus sur l'auteur, cliquez sur l'image!

    august.jpg

    Un très court et ultime texte, écrit en guise de cadeau à son époux pour sceller 60 ans de mariage et tout en jeu de miroirs, forme de dénuement sous le déguisement qui est peut-être la seule façon de rendre compte d'une vie complexe bousculée par l'histoire : Christa Wolf imagine August, chauffeur de car allemand à la veille de sa retraite se remémorant en ce dernier jour de travail l'enfant de huit ans qu'il était au lendemain de la guerre, seul au monde et tombant littéralement amoureux de Lilo, 17 ans (alias Christa Wolf!) au château/sanatorium où tous deux se font soigner de la tuberculose. Récit autobiographique donc mais où la jeune Lilo/Christa est perçue par le jeune August, lui-même convoqué par le vieil August dont l'auteur imagine la couleur des souvenirs à la lumière de ses propres souvenirs et des quelques lettres qu'August lui écrivit après l'épisode du sanatorium, quand leurs chemins ont bifurqués. C'est plus clair comme ça ?!

    Cinquante pages écrites d'une traite pour saisir le noyau dur qui relie les temps, à savoir le rapprochement des êtres et l'amour comme forme de survie, écrites dans une langue étrangement détachée aussi, et étrangement saisissante...

     

    traduit de l'allemand par Alain Lance et Renate Lance-Otterbein , Christian Bourgois éditeur, 2014.

     

    Nathalie

  • RYTHMES 1 & 2 - POEMES, Charles Reznikoff - poésie

    Reznikoff_rythmes.jpg

    Nous venons de recevoir à la médiathèque quelques titres du catalogue des petites (mais costaudes!) éditions genèvoises Héros-limite, dont la réédition de la poésie de Charles Reznikoff. Son nom ne vous dit rien ? Alors cliquez sur l'image pour lire la présentation de l'éditeur! Et voici quelques extraits :

     

    15

    Sa bonté est pareille au soleil

    filtrant à travers l'arbre au crépuscule.

     

    Son indulgence est pareille au soleil,

    perçant la brume sur l'étendue marine.

     

    16 

    Les doigts de tes pensées

    modèlent ton visage

    sans relâche.

     

    Les vaguelettes de tes pensées

    baignent ton visage,

    l'embellissent.

     

    (Rythmes, 1918)

     

    4

    Le colporteur qui va d'échoppe en échoppe

    s'est assis sur des marches, dans un couloir obscur ;

    un panier de pommes sur ses genoux, il en respire l'odeur.

     

    21

    Prononçant sans fin des paroles semblables à des bulles d'argent,

    nous avançons sous la pluie au crépuscule.

     

    A présent assombri, le ciel emprunte aux réverbères une nuance rougeâtre ;

    des flaques triangulaires se forment dans les fissures carrées du macadam,

    clapotantes sous la pluie.

     

    (Poèmes, 1920)

     

    N. B. : les vers en version originale (c'est-à-dire en anglais) vous sont proposés en regard.

    Aux mêmes éditions, venez trouver également 

  • Tiens voilà du bouquin

    C'est ce soir, à la médiathèque : venez assister à l'enregistrement de l'émission !

    10385303_301729213330048_1755062329975706223_n.jpg

  • Lors du dernier kiosque...

    Le dernier kiosque de cette saison a eu lieu vendredi 27 juin. Peu de participants étaient au rendez-vous, d'autres occupations les retenant par ailleurs...Dommage...

    Nous avons tout de même échangé quelques idées de lectures pour cet été.

     

    9782841114375,0-1316800.jpg

    "Une histoire d'amour naît entre le major Ernest Pettigrew, élevé dans le plus pur esprit britannique, et Mme Ali, une douce et gracieuse veuve pakistanaise. Comment vont-ils faire face aux préjugés mes

    quins des villageois et des membres de leurs familles ? H. Simonson s'empare des traditions anglaises pour montrer combien elles peuvent être à la fois une valeur refuge et un danger."

     

     

     

    deghelt.jpg

     

    "A l'occasion d'un héritage, Gabrielle, une Parisienne de 40 ans, part au milieu de nulle part pour vendre cette maison dont elle ne veut pas. Lors de son voyage, elle se révélera être médium, ce qui va bouleverser sa vie."
     
     
     
    rufin.jpg
     
     
     
     
     
    "Pour échapper à ses poursuivants, un homme se cache dans une île grecque. Il évoque son incroyable destin. Il s'agit de Jacques Coeur, argentier de Charles VII, alchimiste féru d'ésotérisme et lié à Agnès Soral, première favorite royale de l'histoire de France."
     
     
     
     
    tesson.jpg
     
     
    "Recueil de nouvelles, directement ou indirectement inspirées d'expériences vécues par l'auteur. Un ingénieur français se rendant sur une plate-forme pétrolière russe, un jeune Nigérien qui tente de rejoindre l'Europe, ou Tatiana, qui vit dans une ville-champignon aux confins de la Sibérie : tous ont en commun, face aux coups du sort, d'avoir choisi le lâcher-prise."
     
     
     

     Et vous, quel(s) titre(s) allez-vous emporter dans votre valise ? Partagez vos lectures, via les commentaires...

     

    ranger_47.jpg

     

    FLG.

  • DEVENIR CARVER, Rodolphe Barry - biographie

    Carver a réussi ce que seuls quelques-uns ont accompli : il a créé un pays à lui. Un pays reconnaissable entre tous.

    (New York Times Book Review)

     

     (Cliquez sur l'image!)     

    devenir carver.jpg

     

    Sur la tombe de Raymond Carver sont gravés ces mots du Poète, Nouvelliste, Essayiste américain :

     

    FRAGMENT TARDIF

     

    Alors as-tu trouvé

    ce que tu cherchais dans cette vie, malgré tout ?

    Oui.

    Et que voulais-tu ?

    Pouvoir me dire bien-aimé, me sentir

    bien-aimé sur la terre

     

    Rodolphe Barry retranscrit ces mots à la fin de sa biographie et, arrivé au terme de cette lecture, il est aisé de croire que le vœu de Carver fut exaucé : l'écriture de Barry, sobre, presque maladroite dans son souci de cerner au plus près et au plus vrai ce grand gaillard écorché sait nous le rendre infiniment proche et infiniment touchant. 

    50 ans : Carver n'a pas vécu longtemps mais il a connu et traversé ce qu'il faut pour trouver au bout du chemin la plénitude, jusqu'à une première mort, ou presque, à 40 ans quand le démon de l'alcool a manqué le terrasser. Ce qui relie ces deux vies et a permis sans doute de tuer définitivement "Mister Whiskey" est l'écriture, son besoin impérieux, une écriture qu'on a dite "à l'os" (voir à ce propos le conflit avec son éditeur détaillé par Barry, passionnant) mais qui, à l'instar de son maître en littérature, Tchekhov, avait surtout le don de s'ajuster aux drames quotidiens qui sont aussi les plus intimes, de les décrire dans une exactitude proche de l'étrange, sans les juger : la vie de ses personnages était la sienne aussi bien. 

    Ce que je peux dire à propos de mes écrits tient en trois mots : Entrer. Sortir. Ne pas s'attarder. Ou en trois lignes : une expérience de la vie et des hommes, un certain sens de l'observation et de l'écoute, des mots utilisés dans leur sens le plus plein et dans leur application la plus exacte, le tout animé par la force de la vie, aussi noire soit-elle. Et avoir l'étincelle. Car celui qui a l'étincelle peut se tromper, n'avoir pas de succès, mais se sauver chaque jour. L'étincelle, c'est ce qui permet de passer de la vie à l'art.

    (p. 239)

    *

    Je ne crois pas qu'il faille avoir lu Carver pour apprécier Devenir Carver. Par contre, mieux vaut avoir sous la main, pour la suite, quelques volumes de son oeuvre... Ça tombe bien, vous trouverez à la médiathèque : 

    débutants.jpg

     On avait le sentiment bizarre qu'il pouvait arriver n'importe quoi  maintenant qu'on s'était rendu compte que tout était fichu.

     Qu'ils soient abandonnés ou entourés de leur famille, les personnages  des nouvelles de Carver sont irrémédiablement seuls. Ils trompent,  boivent, perdent parfois les pédales. Loin de vivre la vie dont ils  avaient rêvé, ils ne vont nulle part mais peu d'entre eux ont le  courage de se l'avouer. Ces vies sont rendues ici dans leur vérité la  plus exemplaire, puisque Débutants est le manuscrit original de  Parlez-moi d'amour, paru en 1981 après avoir été amputé de moitié  par son éditeur. Il est ici restitué dans sa version intégrale.

     

     *

     Cinq nouvelles retrouvées onze ans après la mort de R. Carver. Elles reprennent les grands thèmes de l'écrivain américain : la séparation, la dépendance, le mensonge, etc. :

    qu'est-ce que vous voulez voir.jpg

     

     

    Des histoires tantôt tragiques, tantôt comiques, ou les deux à la fois, dont les héros n'appartiennent ni à la caste des rois ni à la caste des valets. Ce sont des "gens" : une serveuse de restaurant, un chômeur, un père anxieux, une femme divorcée... Les textes de ce recueil ont fait l'objet d'une adaptation à l'écran par R. Altman (Short Cuts) :

        

     9 histoires et un poème.jpg

     

    Nathalie.

  • GRANDE BRADERIE

    L'édition 2014 de la grande braderie de la médiathèque aura lieu

    du 14 au 21 juin,

    aux jours et heures habituels d'ouverture.

    téléchargement (2).jpg

    Vous pourrez acquérir certains des documents que nous  retirons des collections : romans, documentaires, livres pour enfants, bandes dessinées, CD... à tout petit prix (1 ou 2€)…

    Venez nombreux, il y en aura pour tous les goûts !

     

     Les ventes organisées par la Médiathèque résultent du travail de « désherbage » effectué dans les collections. En effet, nous retirons régulièrement des étagères les documents usés ou trop anciens afin de laisser place aux nouveautés. Certains de ces documents sont éliminés, d'autres bradés ; les invendus sont donnés à des associations.

    FLG.